Voyage en France par ville

Visiter le Mont Saint-Michel : 5 attractions principales

Le mai 24, 2021 Mis à jour le mai 24, 2021 — 15 minutes de lecture

Surgissant de la mer comme un phare, le Mont Saint-Michel est un spectacle qui inspire l’âme. La magnifique abbaye du Mont Saint-Michel est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et figure en bonne place sur la liste des principales attractions de Normandie. Le Mont Saint-Michel était également une destination importante sur le Chemin de Saint Jaques, le chemin de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne.

L’abbaye est perchée sur le point le plus élevé de l’îlot rocheux de la baie du Mont Saint-Michel, tandis que le village médiéval de l’île est entouré d’anciens murs de défense. À marée haute, le Mont Saint-Michel apparaît de loin comme une île mystique. À marée basse, il est possible de faire le tour de l’île à pied.

Mont Saint-Michel
Le Mont Saint-Michel

La légende veut que l’archevêque Aubert d’Avranches ait fondé une abbaye ici en 708 après que l’archange Michel lui soit apparu dans une vision, faisant de ce lieu un important lieu de pèlerinage. Les pèlerins médiévaux arrivaient à pied, traversant la baie du Mont-Saint-Michel à marée basse, parfois confrontés à des marées et des sables mouvants inattendus.

Bien que se rendre au Mont Saint-Michel depuis Paris ne présente pas les mêmes dangers que pour les pèlerins médiévaux, cela reste un effort. Il faut environ 3,5 heures pour aller de Paris au Mont Saint-Michel en voiture ou à peu près le même temps en transports en commun. Pour de nombreux touristes, il est préférable de faire une excursion organisée d’une journée depuis Paris.

Le Mont Saint-Michel est l’un des sites patrimoniaux les plus fascinants d’Europe, riche en histoire et plein de merveilles. Les visiteurs sont éblouis par ce monument gothique exquis, joyau de l’architecture médiévale, qui préside à un littoral pittoresque.

Il est recommandé de passer au moins quatre heures pour visiter le cloître, le réfectoire et les remparts de l’abbaye, déjeuner et voir les puissantes marées déplacer le paysage entre l’eau et le sable.

Voir aussi : Où séjourner au Mont Saint-Michel

Remarque : certaines entreprises peuvent être temporairement fermées en raison de récents problèmes de santé et de sécurité dans le monde.

1. Abbaye du Mont Saint-Michel

Abbaye du Mont Saint-Michel
Abbaye du Mont Saint-Michel

L’abbaye du Mont Saint-Michel est une étonnante prouesse de construction, avec ses flèches gothiques qui s’élèvent à 155 mètres au-dessus de la mer. La partie la plus élevée du monument, appelée « La Merveille », est un chef-d’œuvre de l’art médiéval. Elle est d’autant plus miraculeuse qu’il était difficile de faire traverser la baie de Saint-Michel aux matériaux de construction.

Malgré de grands défis techniques, l’abbaye a été construite entre le 8e siècle (période carolingienne) et le 16e siècle dans différents styles architecturaux. Les bâtiments datant du 13e siècle expriment le mieux l’ambiance sereine de l’abbaye.

Pour arriver à l’abbaye, les visiteurs et les pèlerins doivent commencer par les anciennes portes, traverser le village et monter sur 200 mètres. Il faut ensuite monter les 350 marches du « Grande Degré » (grand escalier) pour atteindre l’entrée de l’abbaye.

L’étage inférieur abrite des jardins paisibles et une salle spacieuse appelée « Aumônerie « , qui était un dortoir pour les pèlerins au 13e siècle.

À l’étage intermédiaire se trouvent la « Salle des Chevaliers » voûtée, où étaient reçus les nobles chevaliers, et la « Crypte des Gros Piliers ».

La Merveille se trouve au deuxième étage : le cloître, le réfectoire et l’église abbatiale. Conçu pour inspirer un sentiment de tranquillité, le cloître comporte 220 gracieuses colonnes de granit disposées en double rangée alternée.

La splendide église Saint-Michel , commencée en 1020, présente une majestueuse nef romane et un chœur orné de style gothique flamboyant des XVe et XVIe siècles. Le sanctuaire étonne les visiteurs par sa beauté époustouflante et son ambiance spirituelle inspirante.

Depuis l’église abbatiale, l’Escalier de Dentelle mène à la Grande Terrasse de l’Ouest qui offre une vue panoramique spectaculaire sur la mer.

2. Remparts

Ramparts
Remparts

L’île du Mont Saint-Michel transporte les visiteurs dans le monde du Moyen Âge. L’ensemble de l’île est une zone piétonne et la plupart des bâtiments en pierre datent des 13e-16e siècles.

Typique de l’époque médiévale, l’île est entourée d’anciennes murailles (remparts) et de bastions qui ont été conçus pour se protéger des invasions. En fait, pendant la guerre de Cent Ans, l’île du Mont Saint-Michel était une forteresse impénétrable grâce à ses murs de défense.

Les touristes peuvent se promener sur le« Chemin des Remparts » pour profiter des vues panoramiques. Les visiteurs peuvent également se rendre sur le pont d’observation de la Tour du Nord, une tour de guet du 13ème siècle, qui est un bon endroit pour observer la marée qui entre et sort de la baie du Mont Saint-Michel.

Pour arriver aux remparts, franchissez les deux premières portes qui donnent accès au village médiéval : la porte de l’Avancée et la porte du Boulevard. Puis après avoir franchi le pont-levis de la Porte du Roy, un virage à droite mène au Chemin des Remparts. Depuis la Porte du Roy, continuez à marcher à travers les murs extérieurs des remparts.

Les immenses remparts de pierre entourent le bord de l’île et comportent des créneaux qui étaient utilisés pour repousser les envahisseurs. De nombreux points du Chemin des Remparts offrent des panoramas sur la baie de Saint-Michel.

3. La Grand Rue

Grand Rue
Grand Rue | Dennis Jarvis / photo modifiée

Seule rue de l’île à être parallèle aux remparts, cette voie pavée conduit les visiteurs à travers le village médiéval du Mont Saint-Michel. Les touristes entrent sur l’île du Mont Saint-Michel par l’ancien corps de garde du Bourgeois, qui abrite aujourd’hui l’Office du tourisme, puis franchissent la porte du Boulevard et la porte du Roi pour arriver à la Grand Rue.

Cette charmante rue est bordée de maisons en pierre serrées des 15e et 16e siècles, aujourd’hui occupées par des boutiques de souvenirs, des snacks, des cafés, des restaurants et des hôtels, dont l’Auberge de La Mère Poulard, célèbre pour ses omelettes et ses biscuits au beurre.

Les touristes passeront devant l’église paroissiale du XVe siècle, l’église Saint-Pierre. Dans une rue latérale derrière l’église se trouve le Musée Historique, qui présente une collection d’armes anciennes, de peintures et de sculptures qui donnent un aperçu de l’histoire des prisons et de la vie des moines au Mont Saint-Michel.

Le Musée de la Mer et de l’Écologie plonge les visiteurs dans l’univers maritime qui entoure le Mont Saint-Michel. Des expositions informent les visiteurs sur le projet de restauration du caractère maritime du Mont Saint-Michel, ainsi que sur les aspects environnementaux de la baie du Mont Saint-Michel, qui connaît les plus grandes marées d’Europe. Le musée présente également une collection de modèles réduits de bateaux historiques.

Une autre attraction remarquable le long de la Grand Rue est le musée de l’Archéoscope. Cette attraction touristique unique présente un spectacle multimédia sur la construction et l’histoire de l’abbaye du Mont Saint-Michel. Un modèle tridimensionnel du Mont Saint-Michel, ainsi que des effets spéciaux d’éclairage et de son, constituent une expérience divertissante.

Le Logis Tiphaine, résidence du XIVe siècle de Bertrand du Guesclin (chevalier et connétable des armées du roi de France pendant la guerre de Cent Ans) et de son épouse Tiphaine de Raguenel (astrologue), mérite également une visite. Aujourd’hui un musée ouvert au public, cette maison historique bien préservée contient des meubles et des objets médiévaux.

La Grand Rue se termine par le Grand Degré, une volée de marches menant à l’entrée de l’abbaye Saint-Michel.

4. Pèlerinages au Mont Saint-Michel

Mont Saint-Michel Pilgrimages
Pèlerinages au Mont Saint-Michel | michael_swan / photo modifiée

Depuis le 8e siècle, les pèlerins chrétiens font le pénible voyage vers le Mont Saint-Michel. Connue comme la « Merveille de l’Occident », l’abbaye du Mont Saint-Michel reste une destination sacrée pour les pèlerins d’aujourd’hui.

Depuis des siècles, les pèlerins accomplissent à pied la dernière étape de leur pèlerinage, la traversée de la baie du Mont Saint-Michel. Il est important de savoir que la baie présente un marnage extrême (15 kilomètres dans chaque direction). La marée haute transforme le Mont Saint-Michel en île pendant environ une heure chaque jour. À marée basse, il est possible de traverser à pied le bassin sablonneux de la baie.

Les pèlerins peuvent engager un guide accrédité (agréé) pour leur faire traverser la baie du Mont Saint-Michel. Il est déconseillé de tenter le voyage sans guide, pour des raisons de sécurité. Les sables mouvants peuvent créer des conditions dangereuses pour ceux qui ne sont pas familiers avec le terrain.

La traversée de la baie de sable jusqu’au Mont Saint-Michel prend environ deux heures. Ceux qui souhaitent faire l’expérience du voyage des pèlerins médiévaux peuvent marcher 13 kilomètres depuis le village de Genêts ou le village de Vains jusqu’au Mont Saint-Michel. Des guides accrédités sont disponibles pour guider les pèlerins sur différents types de chemins de pèlerinage.

De nombreux pèlerins effectuent leur démarche spirituelle à la fin du mois de septembre, à l’occasion de la Saint-Michel, qui célèbre l’archange Michel. Plusieurs manifestations religieuses marquent cette occasion. Le dimanche le plus proche de la Saint-Michel, une messe solennelle est célébrée dans l’église abbatiale, et le 29 septembre (jour de la Saint-Michel), l’église abbatiale organise des prières et une messe le matin.

5. La Mère Poulard

La Mère Poulard
La Mère Poulard | Yusuke Kawasaki / photo modifiée

Cette auberge est une institution légendaire du Mont Saint-Michel, fondée en 1888 par Annette et Victor Poulard. Annette n’avait que vingt ans à l’époque, mais elle était une bonne cuisinière et fut affectueusement surnommée La Mère Poulard. L’auberge accueillait les pèlerins ainsi que les visiteurs qui venaient déguster les plats gastronomiques de La Mère Poulard.

Aujourd’hui, l’Auberge de La Mère Poulard comprend l’auberge historique et le restaurant, qui ont été rénovés tout en conservant l’ambiance et le charme traditionnels du bâtiment. Le restaurant La Mère Poulard sert la spécialité culinaire de la Mère Poulard : l’omelette, réalisée selon une recette encore secrète aujourd’hui.

La Mère Poulard était également connue pour ses « biscuits » (biscuits au beurre fabriqués avec le meilleur beurre de Normandie), toujours produits et vendus dans la boutique de la Biscuiterie La Mère Poulard, située à côté dans la Grand Rue.

Adresse : 18 Grande Rue, Mont Saint-Michel

Où séjourner au Mont Saint-Michel pour faire du tourisme ?

Passer la nuit au Mont Saint-Michel permet aux visiteurs de découvrir un royaume médiéval enchanteur sans la foule des touristes. Les bruits de la mer sont plus audibles et les étroites rues pavées apparaissent plus pittoresques dans le calme du matin ou du soir.

Nous vous recommandons de choisir un hébergement dans le village médiéval fortifié de l’île du Mont Saint-Michel. Toutefois, les hébergements les plus abordables se trouvent sur le continent, à environ 2,5 kilomètres du Mont Saint-Michel.

Hôtels de luxe:

  • Dans un bâtiment historique de la Grand Rue du village du Mont Saint-Michel, la célèbre Auberge de La Mère Poulard propose des chambres récemment rénovées et décorées avec des touches traditionnelles. Les chambres offrent des vues sur la baie et le village. L’auberge dispose d’un restaurant qui est réputé pour ses omelettes.
  • L’Hôtel Le Mouton Blanc occupe un bâtiment rénové du XIVe siècle près de l’abbaye du Mont Saint-Michel. Les chambres douillettes offrent des vues splendides sur la baie, l’abbaye et le village. Le restaurant décontracté de l’hôtel sert une cuisine française classique.

Hôtels de catégorie moyenne:

  • À environ deux kilomètres du village médiéval fortifié, l’Hôtel Gabriel trois étoiles propose un service de navette gratuit vers le Mont Saint-Michel. Les chambres sont décorées dans un style contemporain et gai. Vous trouverez plusieurs restaurants à proximité.
  • L’Hôtel Mercure Mont-Saint-Michel quatre étoiles est également situé à deux kilomètres du village médiéval, sur la route qui mène au Mont Saint-Michel. Cet hôtel moderne propose un restaurant gastronomique et des chambres spacieuses à un prix abordable.

Hôtels économiques :

  • Dans la ville de Beauvoir, à environ cinq kilomètres du village médiéval du Mont Saint-Michel, Les Vieilles Digues est un hôtel bed and breakfast économique. L’hôtel est entouré de jolis jardins et l’hébergement comprend un généreux petit-déjeuner buffet.
  • L’Ibis Pontorson Baie Du Mont Saint Michel est situé à 10 kilomètres du Mont Saint-Michel dans la ville de Saint-Georges-de-Gréhaigne, près de la gare de Pontorson. Une navette relie Pontorson au Mont Saint-Michel. Cet établissement trois étoiles propose des chambres modernes et élégantes, un restaurant avec barbecue et un snack-bar ouvert 24h/24.

Conseils et excursions : Comment profiter au maximum de votre visite au Mont Saint Michel ?

Conduire jusqu’au Mont Saint-Michel

  • Le trajet de Paris au Mont Saint-Michel dure environ quatre heures. Les visiteurs doivent se garer à 2,5 kilomètres du Mont Saint-Michel, dans le village de Beauvoir, sur le continent. Depuis le parking, une navette dépose les visiteurs à 400 mètres des portes médiévales qui permettent d’entrer dans le village du Mont Saint-Michel.

Excursions au Mont Saint-Michel depuis Paris:

  • Le trajet de quatre heures de Paris au Mont Saint-Michel en voiture est fatigant pour le conducteur. Pour un voyage plus relaxant, essayez une excursion guidée comme l’excursion d’ une journée au Mont Saint-Michel depuis Paris, qui comprend un trajet avec chauffeur à travers la campagne normande, un déjeuner et une visite à pied du village et de l’abbaye.

Accessibilité :

  • L’abbaye du Mont Saint-Michel n’est pas accessible aux visiteurs à mobilité réduite. Il existe un chemin piétonnier de 200 mètres jusqu’au sommet du mont, puis un escalier de 350 marches.

Assister à un concert :

  • Les visiteurs peuvent ressentir l’âme du Mont Saint-Michel en assistant à un concert musical dans ce lieu sublime. Le festival de musique religieuse Via Aeterna se déroule en septembre ou octobre à l’abbaye du Mont Saint-Michel et dans d’autres lieux de la région. Le célèbre Festival Grandes Marées présente une série de concerts de jazz à Jullouville (à environ une heure de route du Mont Saint-Michel) à la fin du mois de juillet et au début du mois d’août.

Découvrez l’abbaye la nuit:

  • En juillet et août, les touristes peuvent profiter d’une balade nocturne magique dans l’abbaye. Les ouvertures nocturnes « Les Nocturnes » sont organisées par le Centre des Monuments nationaux. Les visiteurs sont enchantés par des effets sonores et lumineux éblouissants, ainsi que par des projections vidéo qui mettent en valeur la beauté de l’architecture de l’abbaye.

Préparez votre pèlerinage:

  • Si vous aspirez à arriver à pied, renseignez-vous d’abord sur les marées. Il est important de prêter une attention particulière à l’horaire des marées car il est extrêmement dangereux de s’aventurer dans la baie lorsque l’eau monte. Les jours de marée de printemps, les visiteurs doivent traverser deux heures avant les marées. Notez également que la traversée de la baie se fait de préférence pieds nus.

Imprégnez-vous de la spiritualité de l’abbaye

  • Les visiteurs peuvent assister à un office religieux pour découvrir l’ambiance spirituelle du Mont Saint-Michel. La messe est célébrée dans l’église abbatiale du mardi au samedi à 12h00 et le dimanche à 11h15. Les vêpres ont lieu du mardi au samedi à 18h20 dans la crypte de l’abbatiale.

Célébrez Noël au Mont Saint-Michel :

  • La Semaine de Noël au Mont Saint-Michel est un moment privilégié, et le village est décoré de lumières festives. La veille de Noël (24 décembre) est célébrée par des veillées à 22h30 et une messe à 23h30 à l’abbatiale, suivie d’un chocolat chaud servi au réfectoire. La messe est célébrée deux fois le jour de Noël (25 décembre) à 8h et 11h30. Un service vespéral solennel a lieu le soir de Noël à 18h30. Les célébrations religieuses se poursuivent chaque jour jusqu’au 1er janvier.

paysdefrance

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.