Guide de voyage en montagne

24 Attractions et lieux à visiter les mieux notés dans les Pyrénées françaises

Le mai 23, 2021 , mis à jour le mai 24, 2021 — 26 minutes de lecture

Avec son cadre naturel paradisiaque et ses sites de pèlerinage sacrés, les Pyrénées sont une destination qui inspire l’âme. Le paysage magnifique comprend des montagnes boisées, des vallées verdoyantes, des gorges spectaculaires, des lacs vierges et des chutes d’eau impétueuses, avec des villes importantes le long des rivières.

La région des Pyrénées comprend deux zones distinctes : le terrain de haute altitude des Hautes-Pyrénées, avec de nombreux sentiers de randonnée et domaines skiables, et les Pyrénées-Bernaises, la province historique du Béarn, où les collines couvertes de vignes sont parsemées de villages et de châteaux de conte de fées.

Chaque coin des Pyrénées françaises mérite d’être exploré, des sommets alpins aux anciennes églises romanes. Découvrez les meilleurs endroits à visiter et planifiez votre voyage avec notre liste des principales attractions des Pyrénées françaises.

Remarque : certains commerces peuvent être temporairement fermés en raison de récents problèmes de santé et de sécurité dans le monde.

1. Cirque de Gavarnie

Cirque de Gavarnie
Cirque de Gavarnie

Version naturelle d’une cathédrale, le Cirque de Gavarnie est un anneau circulaire de parois granitiques montagneuses qui enferme la vallée comme s’il s’agissait de la gigantesque nef d’une église. Les parois rocheuses abruptes du Cirque ont été formées par l’érosion des glaciers il y a des millions d’années.

Les plus hauts sommets sont le Mont Perdu, le Pic de Marboré et le Pic du Taillon, qui culminent à plus de 3 000 mètres. La neige se dépose au sommet de ces magnifiques terrasses montagneuses, tandis que des cascades impétueuses plongent de différents niveaux des parois calcaires de 1 700 mètres de haut. Parmi les paysages spectaculaires, on trouve la plus longue chute d’eau d’Europe, la Grande Cascade, qui descend de plus de 400 mètres.

Pour ajouter à la tranquillité, un ruisseau gargouillant s’engouffre dans la vallée, traversé par de petites passerelles, et de nombreuses chutes d’eau. Un sentier de randonnée douce commence dans le village de Gavarnie, passe devant l’hôtel du Cirque et suit le ruisseau jusqu’à la tête de la vallée.

Il faut environ 90 minutes pour parcourir l’ensemble du sentier et atteindre le pied du Cirque de Gavarnie. Le paysage idyllique ravit, avec les petits oiseaux qui gazouillent, les petits chalets d’alpage, les chèvres qui paissent sur les collines vertes, et les sommets enneigés du Cirque en arrière-plan. Ce paysage pastoral de haute montagne est resté inchangé depuis des siècles.

Les randonneurs confirmés apprécieront le sentier plus difficile de la Brèche de Roland, l’un des lieux les plus légendaires des Pyrénées.

Le Cirque de Gavarnie fait partie du Parc National des Pyrénées , l’un des 10 parcs nationaux de France, et est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de sa splendeur naturelle et de son patrimoine culturel.

L’église paroissiale du village de Garvanie est également classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de son importance historique sur la route du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

2. Lourdes

Basilique Notre-Dame du Rosaire in Lourdes
Basilique Notre-Dame du Rosaire à Lourdes

Pour les fidèles, Lourdes est un spectacle glorieux. Les pèlerins viennent à Lourdes depuis plus d’un siècle pour voir où Sainte Bernadette a reçu ses visions de la Vierge Marie et où les eaux curatives de la ville sont réputées guérir les maladies.

L’Église catholique documente les miracles officiels après un processus d’enquête approfondi, et jusqu’à présent, 70 miracles ont été validés. Chaque année, des millions de visiteurs se rendent à Lourdes.

Certains viennent pour se baigner dans les eaux de Lourdes dans l’espoir d’une guérison miraculeuse. D’autres viennent pour prier ou pour aider bénévolement les pèlerins malades ou handicapés.

Les eaux sacrées de Lourdes coulent librement des robinets à l’extérieur de la basilique. Les visiteurs peuvent emporter l’eau chez eux dans des bouteilles. Le site le plus sacré de Lourdes est la grotte où Bernadette a reçu ses visions, et la messe y est célébrée.

Un autre lieu de culte est la basilique Notre-Dame du Rosaire, datant du XIXe siècle, avec des chapelles mariales présentant d’exquises mosaïques de style vénitien.

D’avril à octobre, des processions mariales aux flambeaux ont lieu tous les jours devant la basilique, le soir à 21 heures. Les pèlerins se rassemblent sur l’esplanade de la basilique avec des bougies et, pendant la procession, récitent le chapelet et chantent l’Ave Maria, ainsi que d’autres hymnes.

Chaque année, des millions de pèlerins participent aux activités spirituelles de Lourdes, ce qui en fait l’une des plus importantes destinations de pèlerinage catholiques au monde.

Hébergement : Où séjourner à Lourdes

Site officiel : https://www.lourdes-france.org/en/

3. Saint-Bertrand de Comminges

Saint-Bertrand de Comminges
Saint-Bertrand de Comminges

Dans un paysage pastoral tranquille, cette ville médiévale perchée sur une colline se dresse sur le site d’une ancienne ville romaine. Les fouilles ont révélé le forum, un temple, des thermes, un théâtre, un amphithéâtre et de nombreux autres bâtiments.

Installé dans un bâtiment classé Monument historique, le Musée archéologique (ouvert de mai à septembre) présente des objets mis au jour sur le site archéologique local. La collection de statues, de sculptures funéraires, de portraits et de pièces de monnaie donne un aperçu de l’ancienne ville romaine, qui a prospéré ici pendant plus de quatre siècles. Parmi les points forts, citons un ensemble de sculptures en marbre appelé « Le Trophée Augustéen » et un assortiment d’autels votifs.

Outre son ancien héritage romain, Saint-Bertrand de Comminges était également un centre de spiritualité médiéval. Au Moyen Âge, l’église de la ville se trouvait sur le chemin de Saint-Jacques, une route de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne.

La cathédrale Sainte-Marie de Saint-Bertrand de Comminges est classée sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre de la compilation des monuments associés aux chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Construite entre le XIIe et le XIVe siècle, cette église inspirante située au sommet d’une colline mêle des éléments romans et gothiques et possède un cloître serein qui surplombe la campagne pyrénéenne.

Le village accueille une prestigieuse série de concerts de musique, le Festival du Comminges, pendant l’été. Ce festival annuel se concentre sur la musique sacrée, notamment la musique baroque, les chants choraux, les concerts d’orgue et les chants grégoriens.

Les lieux de représentation comprennent la cathédrale de Saint-Bertrand de Comminges et la basilique Saint-Just de Valcabrère, une splendide église romane du XIIe siècle, ainsi que d’autres églises historiques de la région.

4. Cauterets

Hiker at Lac de Gaube near Cauterets
Randonneur au lac de Gaube près de Cauterets

Les sommets des Hautes-Pyrénées dominent ce charmant village alpin. Au XIXe siècle, Cauterets est devenu une ville thermale en vogue parmi l’aristocratie française, qui venait profiter des eaux thermales et de l’environnement alpin rafraîchissant. Les élégants hôtels de la Belle Époque et les promenades spacieuses, qui confèrent à la ville un caractère charmant, rappellent ce passé à la mode.

Cet héritage se perpétue à la station thermale des Bains du Rocher, qui est ouverte toute l’année. Cet établissement thermal haut de gamme et moderne comprend un hammam, des piscines intérieures, un sauna et des jacuzzis. Pour ceux qui recherchent des activités plus actives, les Bains du Rocher proposent des programmes de remise en forme et des soins de beauté.

En hiver, Cauterets est une destination favorite pour le ski, à proximité de stations telles que le domaine skiable du Cirque du Lys . Cauterets reçoit plus de neige que toute autre station de ski dans le monde et a une longue saison de ski (jusqu’en avril).

En été, Cauterets est une base idéale pour la randonnée et d’autres aventures en plein air dans le Parc National des Pyrénéese. Ce parc national offre des sites naturels spectaculaires : la cascade du Pont d’Espagne, le lac de Gaube, les forêts de pins de la vallée du Marcadau et le scintillant lac d’Estom.

Hébergement : Où séjourner à Cauterets

5. Grotte du Mas d’Azil : Grotte préhistorique et musée

Grotte du Mas d'Azil
Grotte du Mas d’Azil | Olivier P / photo modifiée

La Grotte du Mas d’Azil est une grotte préhistorique située dans les montagnes calcaires à 310 mètres d’altitude. L’Ariège traverse cette immense grotte de 50 kilomètres de large. L’entrée de la grotte est une vaste terrasse de 100 mètres de large.

La grotte est si massive qu’une route la traverse, serpentant autour de l’impressionnant site géologique de 410 mètres de long. (Il est possible de traverser la grotte en voiture)

Les visiteurs peuvent découvrir la grotte lors d’une visite guidée au centre d’interprétation, qui propose des présentations de géologie et de paléontologie dans plusieurs galeries. Des dessins préhistoriques ont été trouvés dans la grotte, mais ces zones sont interdites pour assurer leur préservation.

Le monde de la préhistoire prend vie à la Grotte du Mas D’Azil. Les ancêtres Cro-Magnon des hommes modernes vivaient ici et ont décoré les grottes avec de l’art. Ces peintures rupestres, ainsi que les galets peints et les objets utilitaires quotidiens découverts ici, révèlent des informations fascinantes sur les civilisations magdalénienne et azilienne.

Le billet d’entrée à la grotte du Mas d’Azil comprend l’entrée au Musée de la Préhistoire situé dans le village du Mas-d’Azil (à deux kilomètres), où les visiteurs peuvent voir des reproductions des peintures et gravures rupestres préhistoriques.

Le musée possède également une vaste collection d’objets préhistoriques découverts dans la grotte du Mas d’Azil, tels que des armes, des outils et des objets d’art gravés. Ne manquez pas de voir le célèbre Faon aux Oiseaux (Faon avec oiseaux), considéré comme un chef-d’œuvre de l’art paléolithique.

6. Font-Romeu

Font Romeu
Font-Romeu

Louée pour son ensoleillement, Font-Romeu attire de nombreux touristes en été pour les activités de plein air et en hiver pour le ski. À 1 800 mètres d’altitude, cette destination touristique populaire des Pyrénées offre un air frais de montagne, de sublimes paysages alpins et des forêts luxuriantes. Le paysage préservé constitue une toile de fond inspirante pour la randonnée et d’autres activités de plein air.

Destination de ski familiale, la station de ski de Font-Romeu s’adresse à de nombreux skieurs grâce à son large éventail de terrains et à ses pistes pittoresques. Font-Romeu dispose en outre d’un excellent choix d’hôtels et de gîtes modernes, de campings et d’autres types d’hébergement.

Outre son splendide environnement naturel, Font-Romeu possède un patrimoine religieux intéressant. Nichée dans les bois, la chapelle de l’Ermitage de Font-Romeu contient une célèbre statue de la Vierge Marie dont on dit qu’elle apporte des miracles. Des pèlerinages annuels ont lieu pour vénérer cette statue.

A proximité se trouve un calvaire sur un site qui offre une vue exceptionnelle sur les Pyrénées.

Hébergement : Où séjourner à Font Romeu

7. Bagnères-de-Bigorre

Bagnères-de-Bigorre
Bagnères-de-Bigorre | Stephen Colebourne / photo modifiée

Dans la Vallée du Haut Adour (à environ 20 kilomètres de Lourdes), avec les majestueuses montagnes des Pyrénées en arrière-plan, Bagnères-de-Bigorre est un lieu de ressourcement pour le corps et l’esprit.

Au centre de la ville, sur la place des Thermes, se trouve la célèbre station thermale, les Grands Thermes. Cette station thermale ultramoderne possède trois piscines d’eau minérale qui sont censées guérir diverses affections médicales (par exemple, la rhumatologie, les affections respiratoires et la fibromyalgie). Les Grands Thermes proposent également des programmes de guérison d’une semaine, tels que des retraites de tranquillité et des cours de réduction du stress.

Juste à côté du spa, le Musée des Beaux-Arts Salies présente une collection d’œuvres d’art qui étaient exposées dans les Salons parisiens, représentant les mouvements artistiques du début du XIXe siècle. La collection comprend également un assortiment d’aquarelles vibrantes de Blanche Odin (surnommée « la fée des roses et des fleurs »), ainsi que des pièces remarquables des « Petits Maîtres Barbizonniers », spécialisés dans les paysages de campagne.

Bagnères-de-Bigorre possède également une vieille ville pittoresque avec des sites incontournables tels que la Tour des Jacobins du XVe siècle, les ruines du Cloître Saint-Jean du XIIe siècle (classé monument historique) et l’Église Saint-Vincent du XVe au XVIe siècle (également classée monument historique) qui mêle les styles architecturaux gothique et Renaissance.

A environ deux kilomètres de Bagnères-de-Bigorre se trouve la Grotte de Médous, découverte en 1948, avec de superbes stalactites et stalagmites.

Hébergement : Où séjourner à Bagnères-de-Bigorre?

8. Saint-Savin

Saint-Savin
Saint-Savin | Photo Copyright : Lisa Alexander

Saint-Savin est un village endormi (à 15 kilomètres de Lourdes) dans la Vallée des Gaves, entouré de pâturages à flanc de colline où les moutons paissent au-dessous des Montagnes de Lavedan. Ce minuscule village rural se compose d’une place principale avec une fontaine, de quelques rues de vieilles maisons, d’un bureau de poste et du Café de la Poste.

L’attraction principale est l’église Saint-Savin-en-Lavedan, une église romane du 12e siècle. Ouverte toute l’année, l’église célèbre la fête de Saint-Savin le 9 octobre. Le 15 août, un festival divertit les foules avec des jeux animés, des danses et un banquet.

Une autre raison de se rendre sur place est de dîner au restaurant Le Viscos, renommé par les habitants et les voyageurs français qui sont prêts à faire un détour juste pour un repas ici. Le chef Jean-Pierre Saint-Martin est l’un des« Maitres Cuisiniers de France« . Il prépare une cuisine française traditionnelle du terroir à base d’ingrédients de saison.

Au printemps, en été et au début de l’automne, les clients peuvent s’installer sur la terrasse du restaurant qui donne sur les Pyrénées. Le Viscos est également un petit hôtel de charme géré par la même famille depuis des générations.

Hébergement : Où séjourner à Saint-Savin

9. Luz Saint-Sauveur

Luz Saint-Sauveur
Luz Saint-Sauveur

Luz Saint-Sauveur (environ 30 kilomètres de Lourdes) se trouve juste après le Pont Napoléon, un pont à couper le souffle qui enjambe un profond ravin où les Pyrénées commencent à s’élever en terrain de haute montagne sur la route de Gavarnie. Trois domaines skiables se trouvent à proximité : la station de Luz Ardiden, les pistes de Gavarnie/Gèdre et le Grand Tourmalet.

Luz Saint-Sauveur est également l’un des meilleurs endroits pour des vacances spa. L’établissement moderne et élégant de la ville, Luzéa, dispose d’une piscine thermale, d’un sauna, d’un jacuzzi, d’un hammam et de fenêtres allant du sol au plafond offrant une vue magnifique. Les eaux thérapeutiques sont censées aider à soigner les affections lymphatiques, respiratoires et gynécologiques.

Luz Saint-Sauveur est une ville historique qui possède une intéressante église fortifiée, l’église St-André. Construite par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (Chevaliers de Malte), cette église du XIIe au XIVe siècle présente un portail roman orné et un intérieur délicieusement décoré.

10. Bagnères-de-Luchon

Bagnères-de-Luchon
Bagnères-de-Luchon | Franois BOUF / photo modifiée

Bagnères-de-Luchon se trouve sur les hauteurs des Pyrénées, à moins de 20 kilomètres de la frontière espagnole. Avec ses jardins et ses fontaines, cette ville thermale historique est un lieu de détente à visiter.

Les sources de Bagnères-de-Luchon étaient fréquentées à l’époque romaine, et trois anciens thermes romains ont été mis à jour. Au XVIIe siècle, la station thermale de la ville a été rendue populaire par le cardinal Richelieu.

Aujourd’hui, les visiteurs peuvent toujours profiter des eaux curatives à l’Hôtel & Spa Les Lilas, ainsi qu’au Vaporarium , un hammam naturel avec des bains thermaux.

Juste à l’extérieur de Bagnères-de-Luchon (à sept kilomètres) se trouve une remarquable église romane du XIe siècle, l’église Saint-Aventin, avec deux tours impressionnantes et des sculptures complexes autour du portail.

Bagnères-de-Luchon est également un excellent point de départ pour découvrir la pittoresque Vallée du Lys (à 14 kilomètres), qui offre de nombreux sentiers de randonnée, ainsi que des possibilités de VTT et de pêche.

Les skieurs alpins pourront se défier sur les pentes poudreuses de la station de ski de Superbagnères, située à 19 kilomètres.

11. Tarascon-sur-Ariège

Tarascon-sur-Ariege
Tarascon-sur-Ariège

Dans le massif des Pyrénées (près d’Andorre), sur la rivière Ariège, Tarascon-sur-Ariège est entourée du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

Tarascon-sur-Ariège possède une Vieille Ville fascinante, fortifiée au Moyen-âge, qui regorge de rues pittoresques, de maisons à colombages et de trésors architecturaux.

Trois églises sont classées aux monuments historiques : l’église gothique Saint-Michel du XIVe siècle, la chapelle romane de Notre-Dame de Sabart du XIIe siècle et l’église Notre-Dame de la Daurade du XVIe siècle, qui accueille des concerts de musique.

12. Grotte de Niaux : Grottes préhistoriques

Grotte de Niaux: Prehistoric Caves
Grotte de Niaux : Grottes préhistoriques | Oldangelmidnight / photo modifiée

À 15 minutes de Tarascon-sur-Ariège par des routes de campagne, l’incroyable Grotte de Niaux vaut le détour. Célèbre attraction touristique de la région, la Grotte de Niaux est une grotte préhistorique de deux kilomètres de long abritant des peintures rupestres paléolithiques datant de la période magdalénienne (15 000-12 000 av. J.-C.). Les peintures sont étonnamment détaillées et magnifiquement rendues.

La Grotte de Niaux est ouverte au public pour des visites guidées ; il est recommandé de réserver à l’avance (le nombre de visiteurs est limité). Prévoyez des vêtements chauds et des chaussures robustes.

Les familles avec enfants peuvent en apprendre davantage sur l’ère préhistorique au Parc de la Préhistoire à Tarascon-sur-Ariège, à moins de 10 kilomètres de la Grotte de Niaux. Ce parc d’attractions sensibilise les visiteurs à l’ère préhistorique, à la période glaciaire et aux ancêtres magdaléniens (Cro-Magnon), avec des représentations réalistes d’habitations préhistoriques et d’activités de la vie quotidienne.

La région de Tarascon-sur-Ariège compte également d’autres grottes préhistoriques, notamment la grotte de Bédeilhac, la grotte de Lombrives et la grotte de la Vache.

13. Foix

Foix castle
Château de Foix

Perché sur un formidable rocher, un imposant château domine cette ancienne ville au bord du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises. Foix est situé à environ 17 kilomètres de Tarascon-sur-Ariège et était la capitale du comté historique de Foix, un fief médiéval.

La ville est dominée par un château cathare médiéval datant du XIe siècle. Le château se dresse sur un éperon rocheux surplombant la campagne, entouré de murs défensifs massifs. Au Moyen Âge, cette formidable forteresse était considérée comme impénétrable.

Il reste trois tours du château de Foix. La tour ronde indépendante abrite aujourd’hui le Musée de l’Ariège, qui présente des expositions sur l’histoire des comtes de Foix et du château. Le musée possède également une collection d’archéologie qui comprend des objets anciens trouvés dans la région.

Intéressante église de pèlerinage, l’église Saint-Volusien , qui date du XIIe au XVe siècle, présente une façade romane simple, des détails sculptés complexes et de belles stalles de chœur. Près de l’église se trouvent de nombreuses et belles maisons anciennes à colombages.

Les environs de Foix comptent de nombreuses églises romanes des XIe et XIIe siècles, ainsi que des grottes préhistoriques avec des dessins rupestres, notamment la Grotte de Niaux.

14. Montségur

Montségur
Montségur

Se dressant seules sur un promontoire abrupt entre Bélesta et Lavelanet, les ruines impressionnantes du château de Montségur, un château du XIIIe siècle qui servait de forteresse aux Cathares, une secte chrétienne que l’Église catholique considérait comme hérétique.

Site tristement célèbre pendant les guerres des Albigeois (la croisade de l’Église catholique contre les cathares), ce château a été la dernière forteresse cathare à tomber en 1244. Les vestiges délabrés du château offrent une image évocatrice.

Certains pensent que Montségur est le légendaire Montsalvat où est caché le Saint Graal, le récipient contenant le sang du Christ.

Montségur se trouve près du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises, à environ 35 kilomètres de Tarascon-sur-Ariège.

15. Domaine skiable du Grand Tourmalet

Skiing at La Mongie
Ski à La Mongie

Le domaine skiable du Grand Tourmalet (25 kilomètres de Bagnères-de-Bigorre) est la plus grande station de ski des Pyrénées en France, avec 100 kilomètres de domaine skiable. Le Grand Tourmalet est bien équipé avec 25 remontées mécaniques donnant accès à 59 pistes de ski.

De nombreuses possibilités d’hébergement sont disponibles à Barèges, un authentique village de montagne pyrénéen, et dans la station plus moderne de La Mongie, qui compte de nombreux magasins et restaurants.

Au nord-ouest de La Mongie se trouve le Pic du Midi de Bigorre , à 2 877 mètres, qui offre une vue à 360 degrés. Le téléphérique du Pic du Midi, situé à la station du Grand Tourmalet, emmène les skieurs free-riders jusqu’à ce sommet pour une course hors-piste exaltante offrant des vues panoramiques.

16. Pau

Chateau de Pau
Château de Pau

Pau est surtout célèbre pour avoir été le lieu de naissance du roi français bien-aimé, Henri IV (né en 1553 et couronné en 1572). Son magnifique palais Renaissance est l’un des châteaux les mieux conservés de France. Le château de Pau possède un somptueux intérieur rénové, qui donne aux visiteurs une idée du luxe et de la grandeur qui entouraient Henri IV.

Le château abrite le Musée national du château, qui contient une collection d’environ 12 000 pièces, dont des œuvres d’art, des meubles anciens et des tapisseries. Les peintures et les sculptures d’Henri IV donnent un aperçu de son caractère et du style de son règne. Les tapisseries de la Manufacture des Gobelins, datant des XVIIe et XVIIIe siècles, figurent parmi les pièces les plus prisées de la collection.

Un autre site incontournable est le boulevard des Pyrénées, bordé de palmiers, qui a été créé par Napoléon. Ce boulevard de deux kilomètres offre des vues sensationnelles sur la chaîne des Pyrénées.

17. Oloron Sainte-Marie

Oloron Sainte-Marie
Oloron Sainte-Marie

Cette élégante ville riveraine (à 35 kilomètres de Pau) est réputée pour sa cathédrale classée par l’UNESCO. Datant du 12e siècle, la cathédrale Sainte-Marie était une étape du pèlerinage médiéval vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne.

Le spectaculaire portail roman de la cathédrale représente de charmants personnages sculptés, dont le comte de Béarn à Jérusalem. Dès qu’ils franchissent le portail, les visiteurs sont stupéfaits par l’éblouissant écrin que constitue le sanctuaire, avec ses colonnes colorées peintes de façon complexe et ses fresques étincelantes de détails dorés.

La Foire annuelle du 1er Mai est un événement traditionnel qui rassemble à Oloron Sainte-Marie de nombreux agriculteurs, producteurs alimentaires et vendeurs de fleurs de la région. Les touristes auront plaisir à déguster les fromages fabriqués localement et les spécialités gastronomiques régionales. Des animations musicales ajoutent à l’ambiance festive.

18. Sauveterre-de-Béarn

Sauveterre-de-Béarn
Sauveterre-de-Béarn

Sauveterre-de-Béarn est un village médiéval fortifié (à 65 kilomètres de Pau) qui se dresse gracieusement au-dessus du Gave d’Oloron, une large rivière à débit lent bordée de platanes anciens.

L’histoire de la ville remonte au 11e siècle. Au 12e siècle, l’église Saint-André, de style romano-gothique, a été construite pour les pèlerins qui empruntaient le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne.

Les visiteurs d’aujourd’hui apprécieront de déambuler dans les rues pavées de la ville, d’admirer les paysages bucoliques environnants et de communier avec la nature. Le Gave d’Oloron est un lieu propice à la pêche au saumon, au canoë et au rafting.

À moins de 10 kilomètres de Sauveterre-de-Béarn se trouve le Château de Laàs, qui est ouvert au public (en visite guidée). Dans un parc de 12 hectares, ce splendide château du XVIIe siècle a été transformé en musée, le Musée Serbat (ouvert d’avril à novembre).

Les somptueuses salles de réception du château présentent des œuvres d’art, telles que de précieuses tapisseries d’Aubusson et des chefs-d’œuvre exceptionnels de la peinture européenne, notamment des œuvres de Breughel, Fragonard, Elisabeth Vigée-Lebrun et Rubens. Le musée propose également des expositions temporaires tout au long de l’année.

19. Eaux-Bonnes

Les Eaux Bonnes
Eaux-Bonnes | Andy Hawkins / photo modifiée

Eaux-Bonnes signifie « bonnes eaux », en référence aux eaux minérales thérapeutiques qui coulent dans la ville. L’impératrice Eugénie (épouse de Napoléon III) visitait fréquemment les thermes d’Eaux-Bonnes et a fait de la ville une destination de villégiature pour les mondains au XIXe siècle.

Un autre attrait d’Eaux-Bonnes est son cadre naturel dans la forêt de Gourzy de la haute vallée d’Ossau, encerclée par les Pyrénées. En été, les bergers emmènent leurs troupeaux dans les verts pâturages et les prairies de la vallée, tandis que les pique-niqueurs, les randonneurs et les cyclistes profitent du paysage.

En hiver, les skieurs affluent sur les pistes enneigées. La station de ski de Gourette, le plus ancien domaine skiable des Pyrénées, se trouve à neuf kilomètres d’Eaux-Bonnes.

20. Saint-Jean-Pied-de-Port

Saint-Jean-Pied-de-Port
Saint-Jean-Pied-de-Port

Sur la rivière Nive, la petite ville tranquille de Saint-Jean-Pied-de-Port (à environ 26 kilomètres de Sauveterre-de-Béarn) était une étape de pèlerinage médiévale sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. La ville haute historique est entourée d’anciennes fortifications.

Pour entrer dans la vieille ville, les visiteurs doivent passer par une porte située sous la tour de l’église Notre-Dame-du-Pont, une église sombre qui mêle des éléments romans et gothiques. Autre site incontournable, la Citadelle de la ville, reconstruite par Vauban en 1688, offre une vue panoramique.

Parmi les autres attractions à proximité, citons les grottes préhistoriques (à 30 kilomètres), la Grotte d’Isturitz et la Grotte d’Oxocelhaya, , qui présentent des peintures rupestres paléolithiques, et la Forêt d’Iraty (à 35 kilomètres), l’une des plus belles forêts de la région.

21. Moumour

Moumour
Moumour | Photo Copyright : Lisa Alexander

Moumour (à six kilomètres d’Oloron Sainte-Marie) est un petit village avec des vues panoramiques sur la campagne et les Pyrénées au loin. L’attraction principale est le Château de Lamothe, la résidence d’été des évêques d’Oloron du 13ème siècle au 18ème siècle, pendant près de 600 ans.

Nichée dans un vaste parc ombragé par des platanes centenaires, la propriété donne sur les Pyrénées et la campagne. Le château a été magnifiquement rénové, tout en conservant le caractère du bâtiment d’origine.

Le Château de Lamothe est aujourd’hui un luxueux hôtel Bed & Breakfast, qui offre à ses hôtes l’accès au vaste jardin doté d’une piscine. Il propose également des options de restauration gastronomique.

22. Orthez

Orthez
Orthez

Capitale du comté de Béarn de 1194 à 1460, la ville d’Orthez est ensuite devenue un bastion protestant avec une université calviniste.

L’histoire de la ville est révélée par ses sites remarquables : le Pont Vieux avec son imposante tour du XIIIe siècle, le Musée Jeanne d’Albret (musée consacré à l’histoire du protestantisme en Béarn) installé dans un hôtel particulier du XVIe siècle, l’Hôtel de la Lune, auberge du XIVe siècle qui sert encore d’auberge aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

L’église médiévale Saint-Pierre, qui était intégrée aux défenses de la ville, a été restaurée après les guerres de religion.

23. Campagne du Jurançon et Montagnes Béarnaises

Jurançon Countryside and Montagnes Béarnaises
Campagne du Jurançon | Photo Copyright : Lisa Alexander

La région historique du Béarn est un paysage idyllique de collines douces et de villes de contes de fées. Une région particulièrement pittoresque du Béarn est le Jurançon, les contreforts baignés de soleil qui bénéficient d’un climat doux toute l’année. Le printemps est agréable et l’automne apporte les journées chaudes de l’été indien. De nombreux sentiers de randonnée traversent les champs verdoyants couverts de vignes.

En continuant plus au sud et plus haut dans les Montagnes Béarnaises, le paysage devient plus sauvage et isolé. Cette région alpine offre de nombreux sentiers naturels paisibles, traversant des zones boisées et longeant des chutes d’eau.

Le long des routes de campagne à voie unique, les voyageurs remarqueront un patchwork de petites fermes et d’animaux paissant sur les pâturages à flanc de colline. Il est possible de découvrir des fermes familiales qui produisent du fromage de chèvre et d’autres produits artisanaux.

24. Monein

Wooden interior of the Eglise Saint-Girons
Intérieur en bois de l’église Saint-Girons | Gaël Chardon / photo modifiée

Ce petit village du Jurançon est surtout connu pour son église, l’église Saint-Girons. Cette église du XVIe siècle est classée aux Monuments historiques en raison de sa construction unique. Elle possède une charpente en bois entièrement réalisée en chêne. La charpente est si énorme qu’elle a nécessité le bois de 1 000 arbres.

Monein est facilement accessible en voiture depuis Oloron Sainte-Marie, à une vingtaine de kilomètres.

paysdefrance

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.