Parc Naturel Régional

Accès rapide

Qu’est-ce qu’un Parc Naturel Régional

Un Parc naturel régional est un territoire rural habité, reconnu au niveau national pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, mais fragile, qui s’organise autour d’un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine.

Le territoire d’un Parc naturel régional est classé par décret du Premier Ministre pris sur rapport du Ministre en charge de l’Environnement, pour une durée de douze ans maximum renouvelable. Il est géré par un syndicat mixte regroupant toutes les collectivités qui ont approuvé la charte du Parc.

Un Parc naturel régional a pour vocation de protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de son territoire en mettant en œuvre une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l’environnement.

Selon Yves Gorgeu, Directeur d’étude à Mairie-conseils :

"La charte du Parc est l’expression d’un accord de fond sur des orientations et les stratégies pour le devenir du territoire, accord public, solennel, ratifié, reconnu. La nature du pouvoir issu d’un tel accord ne peut qu’être fondamentalement distinct de celle du pouvoir classique issu d’un établissement public fondé sur une assemblée d’élus. C’est un pouvoir qui change de sens parce qu’il repose sur une coalition entre élus et société civile, une alliance entre des institutions publiques et des organisations privées qui coopèrent pour appliquer des décisions de gouvernement qu’ils ont élaborées ensemble, qu’ils ont ratifiées et sur lesquelles ils sont engagés.

La forme de gouvernance territoriale qui en résulte se rapproche beaucoup plus d’une table ronde rassemblant les catégories d’acteurs tant élus, qu’économiques, sociaux, associatifs, administratifs, qu’ils soient maîtres d’ouvrages, gestionnaires, financiers. Le pouvoir exercé consiste à donner du sens à l’action de chacun par rapport au texte fondateur de l’accord que constitue la charte, de rendre cohérent les interventions et les moyens de chacun et de veiller à cette cohérence.

Ce type de pouvoir est exigeant parce qu’il est fondé sur :

- l’acte de gouverner, et non celui d’administrer et de gérer,
- une force contractuelle, et non réglementaire,
- la gestion d’une vision partagée et d’une convivialité commune, et non celle d’un ensemble de moyens financiers et juridiques,
- une reconnaissance de mission, et non une délégation de compétence,
- un texte fondateur, et non des statuts,
- un système de neutralisation des courants de division, et non un système d’influence et de rapport de forces."

© Pays de France 2009-2013 - Contact : 01 34 71 94 06